Comment transmettre son patrimoine ?

La transmission peut être mise en place de son vivant ou pour cause de décès. Quoi qu’il en soit, elle doit répondre à une certaine réglementation tant civile que fiscale.

Une étude de patrimoine globale en amont de la transmission, permet de définir une stratégie adaptée à votre situation et vos objectifs. Sans ceci, il peut en résulter des droits fiscaux à acquitter dans des proportions importantes.

Alors, comment transmettre son patrimoine ? Nous savons pertinemment que cette question est difficilement abordable. Néanmoins, elle est essentielle et elle permet et renforcer la protection familiale, tout en aidant ses proches. Afin d’anticiper au mieux l’avenir de chacun, de nombreuses pratiques sont à connaître. Chez SCG Patrimoine, nous vous sélectionnons les meilleures.

Définir vos objectifs de transmission :

En cas de décès, la loi détermine la part des biens que chaque héritier recevra. Cependant, chacun peut encore organiser librement le transfert de propriété dans une certaine fourchette. Il est donc fortement recommandé d’anticiper cet événement et de prendre des mesures en amont. Ces précautions contribueront à protéger les intérêts de vos proches dans les meilleures conditions. Même si l’héritage est petit, il vaut mieux remettre en question vos futurs objectifs.

Il est important de vous poser quelques questions. Par exemple :

  • Est-ce une priorité de protéger votre conjoint ?
  • Comment souhaitez-vous aider vos enfants à démarrer leur vie ?
  • Est-il pertinent d’assurer le développement continu de l’entreprise familiale ?

Selon vos objectifs, divers outils peuvent être utilisés. Ils vous permettront de conserver vos biens tout en vous protégeant, ou de les transmettre à court terme.

Quels outils pour transmettre son patrimoine ?

L’engineering patrimonial nous offre les moyens de faire baisser cette pression fiscale et surtout de répondre à vos objectifs, quant aux montants distribués, qu’aux destinataires choisis.

Pour l’exemple, certains dispositifs permettent un abattement de 75 % de leur valeur vénale pour le calcul de leur valeur fiscale !

Certaines techniques de démembrement peuvent aussi répondre conjointement aux besoins de transmission et de réduction fiscale.

À notre disposition, il existe bien d’autres options juridiques civiles pour accompagner tous types de transmission, mais quoi qu’il en soit une transmission bien préparée est le gage de sa réussite tant sur l’aspect civil, que sur celui de la fiscalité.

Vous souhaitez transmettre dans de bonnes conditions ? Vous n’êtes pas sûr de vos choix ?
Contactez-nous pour en parler !

Menu